Présentation de la commune

La commune de Wiesviller est située en Moselle, à 12 kms à l’est de Sarreguemines, chef lieu de canton. Elle fait partie de la CASC (Communauté d’Agglomération Sarreguemines Confluences).

La commune compte 920 habitants sur une superficie de 883 ha, dont 100 ha de forêts, pour 450 foyers environ.

Wiesviller, très proche de Woelfling-les-Sarreguemines, est liée avec celle-ci par des compétences communes gérées dans le cadre d’un SIVOM. Les écoles des deux villages fonctionnent en regroupement pédagogique.

Bien que le village soit à dominance rurale avec la présence de plusieurs exploitations agricoles, les Wiesvillerois bénéficient de nombreux services de proximité: deux médecins généralistes, un kinésithérapeute, un cabinet d’infirmières libérales, une boulangerie, une banque, un coiffeur ainsi que des entreprises de travaux publics.

Le tissu associatif, garant du lien social entre nos concitoyens, est plus que satisfaisant pour une petite commune comme la nôtre. Une douzaine d’associations interviennent dans plusieurs domaines : football, badminton, marche, couture, chant, conservation du patrimoine naturel, amical des pompiers, arboriculteurs…

Elles évoluent dans des infrastructures communales modernes : terrain de foot, terrain d’entrainement synthétique, salle polyvalente, boulodrome…

Lien Vidéo : https://youtu.be/TNqH8n8aVLA

 

Un peu d’Histoire :

L’Eglise Saint Barthélemy fut construite en 1832 à l’emplacement de l’ancienne église de 1735 devenue trop petite pour les paroissiens de Wiesviller et Woelfling. Le mobilier datant de 1740 qui était situé dans l’ancienne église a été transféré dans la nouvelle. Il est aujourd’hui classé à l’inventaire des objets mobiliers historiques.

La grotte et la statue du Christ-Roi sont deux monuments dus à l’abbé Alphonse Heollinger. Il fit construire la grotte située entre Wiesviller et Woelfling en 1939 et fit édifier la statue du Christ-Roi en 1950 en surplomb des deux villages pour les protéger.
Le calvaire situé à l’angle de la rue des moulins et de la rue de la chapelle a été édifié au XVIIIème siècle par Jean Martesteck, sculpteur ébéniste du mobilier de l’église.